"Le progrès" ou La Poésie et les Robots par SYLVAIN-MOIZIE

"Le progrès" - LE PAPE DES ESCARGOTS, d'Henri Vincenot, 1972

En lisant Le pape des escargots, cette phrase m'a frappée !

Le progrès ! Mes amis ! Le progrès ! Le voilà qui atteint nos régions marginales, enclavées, sous-développées. Et vous en crèverez tous ! L'égalité devant le progrès ! La dépression pour tous ! L'infarctus à portée de toutes les bourses ! Henri Vincenot, Le pape des escargots, 1972, éditions Denoël.

Dans le roman, les "régions marginales, enclavées, sous-développées" sont géographiques : il s'agit des "régions" - la Province - face à "Paris".

Mais en le lisant aujourd'hui, on comprend que ces régions, c'est notre intériorité, notre intégrité, qui est mise à mal par "l'officiel", le "superficiel", "l'information"...

Ça parle de ce qui fait notre humanité ("être souverain" et la notion de "sauvage"), face à la rationalisation à outrance qui nous fait oublier cette humanité, toujours imparfaite, imperfection qui, une fois reconnue, nous pousse à évoluer.


En écoutant Eric Sadin parler d'Intelligence Artificielle, je comprends que cette technologie représente LA VÉRITÉ puisqu'elle est définie pour juger du BON contre le MAUVAIS, afin d'aller vers l'"EFFICACITÉ".

Le fait de postuler que l'EFFICACITÉ est le seul but de la société montre bien que l'humain n'a que peu de place dans ces sociétés de production et de croissance infinie.

Un humain n'est pas fait pour être EFFICACE (du moins pas en permanence). Il est fait pour ÊTRE, tout simplement.

Rien de pire que LA vérité. LA vérité n'existe pas, les philosophes le savent.

La vérité, ça se débat.


Sauf qu'en Lettonie, par exemple, la justice fait appel aux "nouvelles technologies" pour optimiser la justice et la rendre plus EFFICACE .

Super : des robots qui rendent des verdicts à la place des humains !

La voilà LA VÉRITÉ : quand les humains cherchent à être efficace. Cette notion de vérité dépend donc de celui qui la programme, une bonne fois pour toute. Ça me fait penser à ces drones qui ont tiré sur des cibles humaines sans qu'une personne ne lui ait dit "oui" juste avant de le faire. Il était programmé et a réagit tout seul !

L'humain est POÉSIE.

Le robot est EFFICACITÉ.

Ce que pensaient les communistes d'antan du progrès (la machine va libérer l'humain et à lui le temps libre !) rejoint tout à fait ce qu'affichent actuellement les transhumanistes : les humains n'auront plus rien et seront heureux, parce que les robots s'occuperont d'eux.

Comme si être libéré de la production était libératoire : devenir un jouisseur philosophe (selon l'idéal de gauche) ou un pur consommateur (selon les adeptes du transhumanisme)...

Produire doit se faire simplement à la mesure de l'humain. Ce n'est pas une machine qui fera à le mesure de l'humain. La machine fera à la mesure de la machine.

On a vu dans l'histoire que la machine aide à produire toujours plus.

Il faut réduire la production, décroître, la vitesse, la consommation, bref, tout ce qui fait que le monde d'aujourd'hui s'emballe et s'embrase.

Il faut réduire les machines. Et surtout pas leur donner la LIBERTÉ, qui sera forcément à nos dépens.


Penser une machine libre, c'est condamner l'humanité à être asservie par elles.

L'Intelligence Artificielle, c'est la mort de l'intelligence.

La machine autonome, c'est la mort de l'homme. --------------------------------------------------------


SYLVAIN-MOIZIE, illustrateur, Art Vivant Libre Alsace

--

BONUS

En PJ : Albert Bourla, le PDG de Pfizer essaye de se dédouaner de son engagement dans les produits ARN en disant que si on lui avait pas suggéré de le faire. Comme si on lui avait "forcé la main"... On voit ici qu'il est tout à fait conscient des conséquences que les effets secondaires des injections-Covid pourraient provoquer (la chute de l'entreprise Pfizer ?)...

Cette info capitale n'est pas reprise dans les médias. ---------------------------------------------------------- BONUS 2

Louis Fouché : L'après Covid. https://www.youtube.com/watch?v=4buXQ70eYyk

Posts récents

Voir tout

2 septembre 2021 Bonjour, Je suis au regret de vous informer que je ne viendrai pas conter comme prévu dans votre médiathèque et croyez bien que ça n’est pas de gaité de cœur. Les occasions de faire m

par Mordicus, artiste peintre Parce qu'il n'appartient pas à l'état de nous confisquer ou de nous rendre sous conditions, un droit qui est naturel, inaliénable et sacré (voir préambule à la déclaratio