top of page

Avis d'insoumission au QR code

par Mordicus, artiste peintre

Parce qu'il n'appartient pas à l'état de nous confisquer ou de nous rendre sous conditions, un droit qui est naturel, inaliénable et sacré (voir préambule à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen). Le simple droit d'aller boire un coup en terrasse ou d'aller au cinéma avec ses gosses, le droit d'avoir accès à l'art et à la culture ou même celui d'exercer son métier est maintenant conditionné, par un gouvernement, à l'injection d'un produit dans notre corps.

Nos corps contrôlés à tout moment par QR code. Et nous devrions nous y soumettre docilement ou nous taire? Nous faire dépouiller de nos droits sans moufter ? Dans mon cas et de mon métier d'artiste-peintre et plasticienne, non seulement je ne possède pas le pass qu'on me demande pour participer aux expositions (Quoique je pourrais réaliser un test PCR me direz vous) mais une certaine éthique m’empêche de collaborer à cette discrimination qui n'a rien de sanitaire.

Comment accepter l'idée que seule une partie de la population (ceux munis d'un laisser-passer) auraient le privilège d'avoir accès a nos œuvres pendant que d'autres resteraient à la porte ? Si l'art et la culture sont essentiels alors ils se doivent d'être accessibles à TOUS sans avoir à recevoir d'ordre d'un quelconque gouvernement.

Malgré les difficultés que cette position implique pour la diffusion de mes œuvres et l'exercice de mon métier, je préfère m'abstenir d'exposer dans ces conditions et souhaite trouver d'autres alternatives.

Je ne pourrais ainsi me sentir complice de ce projet de société : contrôle pour tous, par tous et partout, car hélas, L'OBEISSANCE CONTRIBUE A ALIMENTER CE CAUCHEMAR.

Pratiquons l'art sans sommations !

Mordicus

Posts récents

Voir tout

LETTRE D’UNE ARTISTE-CONTEUSE EN GREVE

2 septembre 2021 Bonjour, Je suis au regret de vous informer que je ne viendrai pas conter comme prévu dans votre médiathèque et croyez bien que ça n’est pas de gaité de cœur. Les occasions de faire m

Comments


bottom of page